Le projet scientifique de l’Institut de recherche Montesquieu (IRM - EA 7434) consiste à mobiliser les apports des sciences sociales pour l’analyse du droit et de la politique et, plus particulièrement, l’étude des formes et représentations de la modernité. Composé principalement de spécialistes de science politique et d’histoire du droit, le laboratoire développe une approche résolument pluridisciplinaire : ses membres font appel aux ressources de l’histoire, de la sociologie, de l’anthropologie ou encore des études en civilisation pour la compréhension des phénomènes juridiques et politiques caractéristiques de la modernité occidentale.

Les formes et représentations de la modernité sont analysées au sein de deux équipes internes :

L’équipe CAHD  se concentre sur l’étude de la pensée juridique, et plus spécialement de son histoire. Elle s’intéresse à l’ensemble des représentations relatives au droit et des moyens par lesquels elles sont exprimées. Une telle approche permet de comprendre les façons dont une société se régule et les contributions des juristes à la construction de cette régulation.

L’équipe CMRP comprend deux grands pôles de recherche :

  • L’étude comparée des régimes et des idées politiques privilégie l’analyse de l’architecture des institutions politiques, de l’organisation du pouvoir politique et de leur pratique (plutôt que l’approche systémique), en se focalisant sur la compréhension des conceptions qui les sous-tendent. Parmi d’autres objets – et pour prendre un exemple très parlant –, ces recherches portent sur la démocratie en tentant d’en décrypter les transformations actuelles.
  • Les études de sécurité et défense se concentrent, quant à elles, sur la transformation de l’État dans son recours à la force et, plus généralement, aux mécanismes de coercition (thématiques de la sécurité globale et de la conflictualité). Elles prennent également en compte les questions relatives à l’analyse et à la prévision stratégique.

Les équipes mènent évidemment des actions communes au sein de l’IRM, afin de comprendre dans leur diversité et leur complexité les formes et représentations de la modernité juridique et politique.

Mise à jour le 06/06/2019