Présentation de l'IRM

Le projet scientifique de l’Institut de recherche Montesquieu (IRM - EA 7434) consiste à mobiliser les apports des sciences sociales pour l’analyse du droit et de la politique et, plus particulièrement, l’étude des formes et représentations de la modernité. Composé principalement de spécialistes de science politique et d’histoire du droit, le laboratoire développe une approche résolument pluridisciplinaire : ses membres font appel aux ressources de l’histoire, de la sociologie, de l’anthropologie ou encore des études en civilisation pour la compréhension des phénomènes juridiques et politiques caractéristiques de la modernité occidentale.

  • 09/07/2018

Les formes et représentations de la modernité sont analysées au sein de deux équipes internes :

L’équipe CAHD (Centre aquitain d’histoire du droit) concentre ses travaux autour d’un axe unique : l’histoire de la pensée juridique moderne et contemporaine (xve-xxie siècle).

L’histoire de la pensée juridique est l’étude diachronique et synchronique des savoirs juridiques et des représentations des juristes, mais également du droit dans la société. Elle est, dans le même temps, une démarche de socio-histoire et d’histoire contextuelle.

L’équipe CMRP (Centre Montesquieu de recherches politiques) développe ses travaux autour de trois axes :

  • l’analyse comparée des idées politiques, principalement autour de la question démocratique, mais également de l’écologie et de la mondialisation,  
  • l'analyse comparée des régimes politiques, aussi bien dans le monde occidental (en particulier les pays nordiques et les PECO) qu’en Afrique, au Moyen-Orient (Turquie), en Amérique latine et dans les Caraïbes et celle des sociétés politiques multiculturelles,
  • les études de sécurité, à travers l’analyse des politiques publiques de défense et de sécurité, des violences et des conflictualités, des  savoirs d’État face au risque et à l’incertitude.

Les équipes mènent évidemment des actions communes, afin de comprendre dans leur diversité et leur complexité les formes et représentations de la modernité juridique et politique.

La gouvernance de l’IRM est assurée par un directeur et une directrice adjointe, assistés d’un conseil de direction formé par les directeurs et directeurs adjoints des deux équipes internes.